Micro-Festival#3 du 11 au 13/02/2016 @ Montpellier

with Pas de commentaire

MICROFESTIVAL#3_AFFICHE

Un festival sur le mode Do It Yourself…

DU 11 AU 13 FÉVRIER 2016

Quartier Gambetta entre Le Dôme et La Baignoire à MONTPELLIER

MUSIQUE / VIDEO / ACOUSMATIQUE / POESIE / PERFORMANCE / MICRO-ÉDITION

LUC BOUQUET / DAVID « CATMAN » TAIEB / PIERRE SOLETTI / JULIEN GUILLAMAT / LUDOVIC NICOT / AGROVELOCITÉS / LE LABORATOIRE ÉLECTRIQUE / MICROMACROM… (LA GÉNÉRALE D’EXPÉRIMENTATION) / NICOLAS THIRION / BAPTISTE CHATEL / STÉPHANE MULET / OLIVIER DUMONT /  NICOLAS CLAVEAU / PATRICE SOLETTI / AGROVÉLOCITÉS / LES ÉDITIONS DE L’APPARTEMENT / LES ÉDITIONS DU SOIR AU MATIN / JAZZ IN

ÉDITO

Un Festival qui prend de la graine

Pour la troisième édition de ce rendez-vous pluridisciplinaire, on peut compter sur le Micro Festival pour habiller à nouveau la Baignoire de sons, de compositions visuelles et de poésie.

Si l’idée du micro-festival part du besoin d’un pas de côté, un petit saut dans la marge pour partager le quotidien d’un art en mouvement, au plus près de la brèche, il en ouvre aussi les frontières en proposant des espaces de discussions qui prolongent l’acte artistique.

Un instant de micro-fissures dans la routine.
Avec autour un ensemble de petites choses, délicates, qu’il faudra cueillir avec précaution.

Des instants furtifs qu’il faudra saisir. Comme les sons acousmatiques, raffinés de Julien Guillamat ou le violon de Ludovic Nicot sur une pièce de Jonty Harrison, la poésie «toute petite» de Pierre Soletti ou encore l’ensemble de musique minimale MicroMacroM. Il y aura aussi les propositions plus débordantes du Laboratoire Electrique, les peaux tendues, frottées-frappées de Luc Bouquet en solo ou encore le DJ set contemporain de David « Catman » Taieb & des surprises… Mais ce n’est pas tout : le Micro Festival soufflera des pollens aux quatre vents avec différents spécialistes tels qu’Agrovélocités – un collectif de jeunes ingénieurs agronomes – en prenant racine à La Baignoire et au Dôme pour des discussion-réflexions collectives sur le thème de l’agriculture urbaine. Et avant le festival, le Laboratoire Électrique, dont le principe est de mêler professionnels et amateurs dans une pratique collective et de croiser tous les modes d’expression, s’est ouvert à tou-te-s.

Cette nouvelle édition d’un festival sur le mode Do It Yourself, où le génie s’attable au quotidien, n’attend plus que vous !

deco

http://www.rphfm.org/Bab-el-Watt-No96-Micro-Festival-3.html

LE MICRO FESTIVAL A AUSSI BESOIN DE VOUS !

Vous avez, toutes et tous, la possibilité de devenir acteurs de cette nouvelle édition en devenant bénévole, et/ou en inscrivant une question sur le PAD collaboratif du festival et/ou en participant à notre campagne de soutien sur la plateforme ULULE !
28 jours pour atteindre notre objectif de collecte ! Sautez le pas et participez à l’aventure avec nous !  Ça y est, c’est parti, là, maintenant, aujourd’hui… Cliquez sur l’image, lisez, découvrez, participez !

Ululeindex

Ulule

prog

11 février 2016 à LA BAIGNOIRE

19:00

LANCEMENT DU FESTIVAL (ENTRÉE LIBRE)

Présentation du programme & 1ère intervention d’Agrovélocités
«Agriculture urbaine, de l’improvisation à la concrétisation.»

20:00

LABORATOIRE ÉLECTRIQUE
Émulations & échanges artistiques

labo

Restitution du Laboratoire du 15 janvier 2016 à la Maison pour Tous Voltaire
avec les stagiaires volontaires + (sous réserve) Patrice Soletti / Catman / Nicolas Claveau + surprises

Le Laboratoire Électrique, qu’est-ce-que c’est?

Le laboratoire Électrique est une invitation de l’Électric Pop Art Ensemble à venir pratiquer «grandeur nature» avec ses membres. Ce laboratoire est ouvert aux musiciens mais aussi à d’autres médias tels que l’image (vidéo ou projection), la lumière, l’écriture, etc. Au programme : improvisation, compositions orales (c’est à dire sans partition) ou avec un support graphique.

S’immerger dans la pratique pure, au sein même du processus de création de l’Électric Pop Art Ensemble qui s’ouvre pour l’occasion à une douzaine de participants professionnels et non-professionnels.

 banner

12 février 2016 à LA BAIGNOIRE

19:00

MICRO RADIO
Agrovélocités / Luc Bouquet / Catman / Pierre Soletti /Jazz In / présenté par Jean-Paul Gambier

La Baignoire transformée en plateau radio où le programme présenté par JP Gambier résonnera de questions sur le thème «Agriculture urbaine, de l’improvisation à la concrétisation.»

luc BATTERIE SOLO : LUC BOUQUET «Les signes parmi nous»

Hommage à Jean-Luc Godard
et à quelques autres et néanmoins essentielles muses

C’est l’histoire d’un mec sur un tabouret. Devant lui : une pluie de peaux et de ferrailles. Le mec, il est seul. Le mec, il doit improviser. Et alors, c’est la panique. Alors, il se souvient d’une muse, châtains cheveux, peignoir bleu, petite robe à rayure rouge. « Qu’est-ce que’j’peux faire, j’sais pas quoi faire ? ». Et les images reviennent : le bleu azur, Velasquez, le rouge sang, la ligne de chance, le nain et la princesse, le twist, Marianne Ariane Mer Âme Amer Arme, la baignoire, la station Total, la Chinoise, Ferdinand et la dynamite. Et soudain tout se délie, tout se lie. Soudaine, le mec il sait quoi faire. Et il le fait. Les signes sont parmi nous. Bienvenue en godardie

  

VIDÉO / MUSIC David Taieb aka DJ Catman

Artiste transdisciplinaire, David Taieb mène des expériences aux frontières de la musique concrète et de l’art contemporain.

Abordées sous formes de performances, ses vidéos visent à interroger les rôles circonscrits de la musique, des mots et de l’image. Il présen- tera 3 séquences vidéo minimalistes, hypnotiques et poétiques.

pierre

LECTURE Pierre Soletti (auteur)

Pierre Soletti n’est pas recyclable. C’est pour ça qu’il est sans cesse pressé de ne pas en finir. Il écrit, lit, publie, peint, dessine, bi- douille des sons, fabrique des livres, s’expose sur les murs de lieux plus ou moins dédiés à l’art.

«Il écrit débout (dans les bus et dans le métro), assis (dans le sable et dans la neige) et allongé (sur les rails et les trottoirs)»

Katia Bouchoueva

21:30

Micro Macro M… (La Générale d’Expérimentation)mmm2
Nicolas Thirion / Olivier Dumont / Baptiste Chatel / Stéphane Mulet

MicroMacroM…, c’est une heure de cuisine musicale dans laquelle les quatre musiciens mixent, concassent, malaxent des morceaux de musique contemporaine alternative : pièces minimalistes, gra- phiques, partitions-textes (de Stockhausen à La Monte Young, en passant par John Caget et Tom Johnson) et concoctent des petites mignardises sonores faites maison…

Dans une performance à mi-chemin entre concert et installation sonore, le quatuor invite le public à entrer dans sa cuisine pour voir la musique littéralement en train de se fabriquer. Les spectateurs déambulent d’un poste sonore à l’autre. Les musiciens annoncent les pièces jouées, les explicitent et les traduisent en temps réel.

MMMS’il y a une dimension didactique dans ce dispositif, il y a surtout une dimension ludique, incluant les spectateurs conviés à partager une expérience sonore, parfois propice à la méditation, parfois plus nerveuse, parfois très douce et parfois à très haut volume.

Un projet de la Générale d’Expérimentation, collectif de musiciens aventureux en Bourgogne

Olivier Dumont : micros contacts, magnéto, objets, effets, de temps en temps guitare…
Baptiste Chatel : laptop, micros-contacts, reverb à ressort.
Stéphane Mulet : guitare électrique, effets, archet, micro,
Nicolas Thirion : console, magnétos, micros contacts, mini-synthé, effets…

13 FÉVRIER 2016
À LA BRASSERIE LE DÔME

18:30

TABLE RONDE «Agriculture Urbaine,
de l’improvisation à la concrétisation»

L’agriculture urbaine, c’est quoi ? Pour Agrovélocités, l’agriculture urbaine c’est « Quand le poireau, la pomme ou les poules côtoient les balcons, les toits ou le trottoir. C’est l’introduction des cultures et de l’élevage dans les villes pour nourrir les citadins. » Mais per- met-elle la conciliation entre les mondes urbains et ruraux, la pro- duction agricole et la consommation alimentaire ? Nos différents invités exposeront leurs points de vue en présentant notamment leurs différentes expériences.ludo

 

À LA BAIGNOIRE

20:30 DÉVIATION(S)
Musique acousmatique et mixte
julJulien Guillamat / Ludovic Nicot

Ailleurs (2011) 8pistes – Julien Guillamat (15 minutes) Julien Guillamat mixage

Some of its Parts (2011-12) 5.1 – Pour violon et bande. Jonty Harrison (11:25)

Initié par Ludovic Nicot, violon chef d’attaque à l’Orchestre Natio- nal de Montpellier Languedoc Roussillon, Deviation(s) est un en- semble de musiciens d’horizons divers qui interrogent les notions classiques de répertoire, de geste musical et de représentation. La motivation de Déviation(s) est l’exploration de la transgression du geste musical et de la mémoire qui s’y réfère à travers différentes formes (ateliers, représentations, installations…

www.loreilleelectrique.org/deviations/
www.electrocd.com/en/bio/harrison_jo/oeuvres
http://artsweb.bham.ac.uk/harrison/
www.julienguillamat.com/

21:30

catmanCatman solo (DJ set contemporain)

Sous un son funk-technoïde, Catman – personnage animal à l’humour noir muni de sa paire de lunettes blanche – passe de la basse aux platines, chante parfois et vient nous éclairer avec son onde de shock comme «arme de libération massive »capable de réanimer tous les liquid-slaves et zombies de l’univers. Dans Liberation Song, Catman décrit une société « déshumanisée » dans laquelle nous nous conduisons de plus en plus comme des robots esclaves de nos écrans « always connected », et dans laquelle « lamachine » qui règne en maître prend le dessus sur l’instinct de préservation et la liberté individuelle. Influencé par les mouvements F.U.N.K., Techno et DADA, Catman propose un moyen de se libérer de cette aliéna- tion par la transe et le mouvement, sans dogme ni maître.

http://muchmuchmore.be/index.html

+ Final tutti Micro Festival

– PRATIQUE –

TARIF UNIQUE:
10 EUROS / SOIR ou 5 EUROS : 1 CONCERT

Réservation et renseignements – Tél. : 07 82 71 63 82

BAR SUR PLACE

PRIX LIBRE : Le prix libre qu’est-ce que c’est ?

«Payer ce que tu peux, ce que tu veux !» Idéaliste voir utopiste pour certains, irréaliste pour d’autres… Mais le prix libre est tout d’abord une volonté sociale, culturelle. Le prix libre démontre que l’on peut échanger sans qu’une relation commerciale « de profit » s’immisce. L’acquéreur est considéré comme une personne responsable, ca- pable d’évaluer ce qu’elle doit, peut payer selon ses ressources, ses besoins, ses coups de coeur et ses motivations.

OÙ? :
LA BAIGNOIRE, 7 rue Brueys, 34000 Montpellier

– LE COLLECTIF DE PROGRAMMATION & D’ORGANISATION –

Patrice Soletti : Musicien
Ludovic Nicot : Musicien
Marc Calas : Musicien
Nicolas Claveau : Graphiste
Marie-Sophie Candat : communication – presse
Eric Bellevègue : Régie Lumière
Emmanuel Duchemin : Régie Son

– PARTENAIRES –

La Baignoire : www.labaignoire.fr
Les éditions du soir au matin
Jazz In : www.clap.coop
Les éditions de l’appartement : www.leseditionsdelappartement.com
Maison pour Tous Voltaire
Agrovélocités : www.agrovelocites.org
Muchmuch more : www.muchmuchmore.be

– CONTACT –

Tél. : 07 82 71 63 82
contact@loreilleelectrique.org

partLogo